La 2ème édition du baromètre Ifop-Bonial de la consommation connectée est parue.

Les personnes ont été interrogées entre autres sur :  leurs habitudes d’achats, leurs territoires d’achats, leur utilisation du mobile et leur perception de la publicité.

Voici les principaux enseignements qui se dégagent pour 2013 sur ces différentes thématiques.

Bonial_-_Baromètre_IFOP-Bonial_de_la_consommation_connectée_-_2e_édition

Fréquence des achats

Les Français sont des consommateurs multi-connectés, ils utilisent notamment leur smartphone pour consommer ou rechercher en ligne.

La fréquence des achats s’effectue essentiellement sur le mois pour 48% des sondés. De même, près de 9 Français sur 10 effectuent des achats sur internet au moins une fois par an.

Enseignes et Pure-Players

Le recrutement de nouveaux clients par les pure-players semble marquer le pas face aux enseignes. Toutefois, la qualité du conseil et le service après-vente des enseignes traditionnelles leur permet de conserver un vrai capital de confiance (à 80%).

Rôles des mobiles

Les Français utilisent leur mobile et tablette dans la préparation des achats. Le moteur de recherche n’est plus le point de passage majoritaire, le premier réflexe est clairement acquis aux applications (57%).

Perception des supports de pub

Les Français alertent contre les formes intrusives de publicités digitales. Ils disent être agacés par les messages “PUSH”, c’est-à-dire imposés aux utilisateurs, comme les SMS promotionnels à 67%, les notifications mobiles à 63% et les bannières en plein écran à 76%.

Le rôle du digital dans chaque secteur

Parmi toutes les options offertes pour démarrer leur recherche, les sources digitales apparaissent comme le premier réflexe des Français (46%).

Par exemple ce sont 65% de « rélexe digital » sur les articles électroniques et 51% sur les articles de sport.

Question d’actu

1 Français sur 5 estime que la loi devrait obliger les pure-players à ne plus prendre de commandes le soir après 21h ainsi que le dimanche, pour équilibrer la concurrence vis-à-vis des enseignes traditionnelles.