La nouvelle économie crée de nouveaux codes au travail aussi bien dans les méthodes que dans les rapports entre les employés. La spécificité des start-up passe aussi par les techniques d'embauche qui peuvent être aux antipodes des méthodes des entreprises classiques. À vous de vous y préparer pour ne pas être désarçonné dès la première question.

1. Un ton amical, décontracté mais offensif !

Comme le cadre le suggère, le ton informel est aussi de mise. Le tutoiement par exemple est bien sûr envisageable si le recruteur vous met à l’aise. N’hésitez pas à user de l’humour, avec parcimonie bien évidemment, ou à partir dans des conversations qui n’ont pas forcément un lien direct avec le poste en jeu si la balle vous est lancée.

Gardez à l’esprit que vous vous devez d’être également offensif. Une start-up compte surtout sur la ressource humaine pour décoller.

Comme l’explique l’article des Echos Business, les personnes présentes au lancement de l’entreprise seront amenées à endosser très rapidement des responsabilités si la mayonnaise prend bien.

2. Des critères de sélection portés aussi sur les à-côtés du travail

Lors de l’entretien, il est fortement possible que les recruteurs se penchent tout particulièrement sur vos hobbies. Rien d’alarmant puisque pour les jeunes pousses, la créativité des futurs employés est primordiale et elle va de paire avec les autres compétences. Les activités et projets externes nourrissent vos idées, principales ressources d’une start-up.

Notez aussi qu’une petite entreprise commence en équipe réduite et avec une hiérarchie relativement effacée. Il est important que les personnalités et les aspirations de chacun évoluent en harmonie au sein de la boîte.

Vous pouvez d’ailleurs lire à ce propos cet article 3 outils utiles pour mieux collaborer en entreprise… et réagir avant qu’il ne soit trop tard ! Mettez donc bien en avant vos passions !

3. On oublie le tailleur et la veste de costard ?

Costards, vestes cintrées et tailleurs peuvent rester au placard, vous n’aurez à priori pas à les porter.

Toute aussi peu conventionnelle que le lieu de rendez-vous, la tenue peut être relativement casual. Mais prenez le temps de jeter un oeil à la présence de l’équipe et de l’entreprise sur les réseaux sociaux. Parfois, on peut en savoir un peu plus sur le style vestimentaire de l’entreprise en prenant le temps de faire sa petite enquête.

Bien souvent, un jean, une chemise et une paire de basket feront tout à fait l’affaire. Pour vous inspirer, faites donc un tour sur la sélection start-up de Zalando par exemple. Vous serez certain de ne pas commettre d’impair.

4. Un cadre informel et détendu

Tout d’abord, ne pas s’étonner si le rendez-vous n’est pas fixé dans les locaux de la start-up mais plutôt dans un café à proximité ou même à des heures tardives dans un bar.

Le travail en start-up ne connaît pas toujours un cadre de travail conventionnel aussi bien en termes d’horaires que de lieu ce qui peut justifier une invitation dans un pub à 22h30 par exemple.

L’entretien un peu arrosé est aussi une option possible… Certaines start-up organisent même des rencontres avec toute l’équipe sous forme d’after-work. Attention aux dérapages, cela reste le boulot quand même !

5. Un test de vos compétences en direct

Point d’assessment center ou de tests de psychologie chez les start-up. Pour évaluer vos compétences, le recruteur n’hésitera pas à mettre vos compétences à l’épreuve.

Sans que vous vous y attendiez, il peut au détour de la conversion vous inviter à passer dernière un ordinateur pour prouver vos connaissances et votre bon sens devant un cas pratique. Dans ce cas, gardez votre décontraction, l’attitude compte autant que le résultat ou les performances que vous pourrez démontrer.

Le caractère informel de l’entretien d'embauche ne doit pas vous pousser à venir les mains dans les poches. Bien au contraire ! Les jeunes pousses proposent des postes pour lesquels la motivation doit être impérativement au rendez-vous. La start-up offre un cadre « cool » mais exige bien généralement en retour un travail… acharné.